• Colloques,

Colloque et exposition « Le principe de plaisir »

Publié le 28 octobre 2017 Mis à jour le 9 mars 2018

Colloque sur le "Principe de plaisir" à partir de l'ouvrage dirigé par Jacques Angelergues et Françoise Cointot. L’artiste Hanieh Delecroix expose ses tableaux de la série Fragilities qui représentent, selon elle, Le principe de plaisir.

Date(s)

le 17 février 2018

17 Février 2018

Lieu(x)
Bâtiment C (Bianka et René Zazzo)
Amphi C2, Amphi Didier Anzieu
Colloque organisé par l'EA 4430 CLIPSYD - A2P
La Société Psychanalytique de Paris (SPP)
Les monographies et débats de psychanalyse


L’ouvrage dirigé par Jacques Angelergues et Françoise Cointot sur « Le principe de plaisir » tel que Freud l’a conceptualisé souligne toute la complexité, voire la paradoxalité de cette notion. Les réflexions et la clinique proposées par les auteurs de ce travail questionnent ce fonctionnement de l’appareil psychique dans la première topique. Désigné par Freud d’abord comme « un principe de déplaisir », le déplaisir actuel étant à éviter, il est conçu ensuite comme « principe de plaisir-déplaisir » intimement lié aux processus primaires dont la tendance inconsciente est la recherche du plaisir.

Dans la seconde topique, Freud introduit non seulement un « au-delà du principe de plaisir » et « la compulsion de répétition » mais aussi le problème de l’économie masochique. S’il existe une forte tendance au principe de plaisir, certaines forces s’y opposeraient et l’issue finale ne correspondrait pas toujours à la tendance au plaisir…

Ces perspectives théoriques conduisent à s’interroger sur les rapports que ce principe entretient avec les autres principes : inertie, constance, réalité, Nirvâna et, ce faisant, sur ses rapports avec l’objet dans la recherche de la satisfaction du besoin et du désir. Il apparaît alors que la notion de plaisir en psychanalyse se lie à des processus (expérience de satisfaction) et à des phénomènes (le rêve) aux caractéristiques déréelles.

Pensé par Freud comme régulateur du fonctionnement psychique, le principe de plaisir a partie liée avec la capacité de l’appareil psychique à représenter. Que se passe-t-il lorsque leur association se perd ? Qu’est-ce qui occasionne cette perte ?

Ce colloque reprendra avec les intervenants nos interrogations sur le principe de plaisir en partant de celles que posent nos pratiques.


Mis à jour le 09 mars 2018