• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),

TDAH et accès aux soins

Publié le 3 juin 2017 Mis à jour le 9 mars 2018

Vendredi 29 Septembre 2017 Trouble Déficit de l'Attention / Hyperactivité - TDAH et Accès aux soins

Date(s)

le 29 septembre 2017



 

Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
Co-organisé par l'Université Paris Nanterre (dont l'EA 4430, CLIPSYD) et l'Association HyperSupers - TDAH France

Vendredi 29 Septembre 2017, organisé par HyperSupers TDAH France
et l’Université de Paris-Nanterre.

Quelles sont les dernières évolutions dans l’accès aux soins des patients ? Les médecins généralistes sont-ils mieux informés ? Comment se déroule aujourd’hui le parcours de soin ? Pourquoi parle-t-on de trouble neuro-développemental ? Pourquoi et comment faut-il évaluer ? Quels sont les soins accessibles ? Quels sont les soins qui s’appuient sur une médecine basée sur les preuves ? Quelques exemples de thérapies en cours d’évaluation ?

Que vous soyez parent, adulte concerné, enseignant, médecin ou professionnel de santé, les conférences qui vous seront présentées lors de cette journée du 29 septembre 2017 vous sont destinées.

Elles seront l’occasion de faire un point sur la prise en charge du Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité (TDAH), les communications permettront de mettre en perspective la prise en charge de l’enfant à l’adulte en France et de découvrir des thérapies innovantes et créatives.

Autant de questions et de sujets, qui seront abordés à l’occasion de cette journée, qui réunira, le 29 septembre 2017, dans l’Amphithéâtre de l’Université Paris Nanterre, des professionnels experts et des patients, pour répondre à vos questions sur le thème " Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité et accès aux soins".

Programme et inscription : https://www.tdah-france.fr/tdah-et-acces-aux-soins.html


Les membres de l’équipe de l'EA 4430 relevant du paradigme psychanalytique, membres d'A2P - Approche en psychopathologie psychanalytique, ne sont pas à l’origine de la pétition concernant le colloque du 29 septembre. Ils n’approuvent pas cette pétition ni dans sa forme ni dans son fond et ils estiment qu’elle n’est pas de nature à favoriser la reconnaissance de la psychanalyse tant au niveau de la recherche qu'au niveau théorique et pratique.

Ce laboratoire comprend trois équipes se référant à des épistémologies différentes qui travaillent de manière apaisée ensemble.

Mis à jour le 09 mars 2018