Formations

Formations licence

La psychologie se fixe comme objectifs de décrire et de mieux comprendre les organismes vivants et principalement de l'humain en fonction du contexte physique, psychique et sociale.

La licence de Psychologie permet d'acquérir :
1) des connaissances fondamentales dans les différentes sous-disciplines de la psychologie et une approche plurielle des conduites humaines et de leurs dysfonctionnements ;
2) les différentes méthodologies propres à cette science (principalement la méthode clinique et la méthode expérimentale).


En 3e année, l’étudiant commence à se spécialiser en : Psychologie sociale, Psychologie du développement, Psychologie cognitive, Psychologie clinique et psychopathologie, Psychologie du travail et de l’ergonomie, Métiers de l’éducation…

Cette Licence constitue le premier grade du cursus universitaire conduisant au titre de psychologue, qui exige un diplôme reconnu de niveau Bac+5 (Licence + Master 1 + Master 2 de Psychologie). L'admission en Master 2 de psychologie se fait sur critères spécifiques, en raison de la protection du titre de psychologue (titre protégé par la loi du 25 juillet 1985).

La licence de psychologie permet également un meilleur accès au master Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation MEEF, puisqu'elle réserve 30 crédits de préparation à l'entrée au M1 (contre 18 dans les autres cursus) dans le cadre du parcours "métiers de l'enseignement pour le primaire et le secondaire". Ce parcours prépare à la fois aux concours et aux métiers de l'enseignement.
La politique d’inclusion à l’école, la volonté de fermer ou de diminuer le nombre de places en milieu ségrégé, la diminution des jours d’hospitalisation, conduisent de plus en plus de personnes à vivre à domicile en ayant un besoin plus ou moins important de soutiens et d’aides pour tout ou partie des actes de la vie quotidienne, les soins, les déplacements, l’éducation, mais également pour soutenir et créer une qualité de vie la meilleure possible pour elles, les personnes concernées et leurs proches.

Le refus d’une vie en institution est également exprimé par une majorité de personnes confrontées à une maladie invalidante même évolutive, ces dernières souhaitant exercer leur citoyenneté et vivre comme tout un chacun en milieu écologique, de la manière la plus autonome qui soit, en dépit des contraintes imposées par leur état de santé. Lire plus
 

Formations Master

Master Sciences Humaines et Sociales Mention : Psychologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé

Formations courtes

Formation "Fratrie et handicap" - Clémence Dayan et Régine Scelles - 2 jours

Formations autres

Mis à jour le 30 juin 2020